Réforme de l’IHEDN – Sessions en région

Mesdames et messieurs les présidents d’associations régionales d’auditeurs de l’IHEDN, 

J’espère que chacun d’entre vous se porte bien ainsi que vos proches.

Après la consultation que je vous avais adressé le 7 avril dernier, j’imagine votre impatience pour avoir un retour, et je remercie chaleureusement ceux qui ont pris sur leur temps pour répondre. La synthèse qui a été rédigée a été essentiellement ciblée sur les sessions en région, et n’a pas pris en compte les autres sujets sur lesquels vous vous êtes exprimés.

Cela fera l’objet d’un autre retour, tout aussi important et concis.

Aussi, je vous adresse ci-jointe la restitution qui a été adressée par le président Mario Faure au Général Destremau le 30 avril dernier, et qui a suscité tout son intérêt.

Ci-dessous un extrait de sa réponse à cet envoi :

« J’ai lu avec beaucoup d’intérêt et d’attention la lettre jointe. Et ce n’est pas une formule polie. Je veux remercier ici tous ceux qui y ont contribué, les remercier du temps donné mais surtout de propositions intéressantes.

Je veux particulier remercier Mme Isabelle Beauvais et le Contre-amiral Jean-François Morel de ce travail de synthèse. Je vois dans la réforme de l’Institut une vraie opportunité d’accroitre les synergies entre l’Institut et les associations, en particulier pour les futures sessions régionales. Je veux ajouter à mes remerciements Norbert Laurençon et Michel Foudriat qui ont accepté d’intégrer un de nos groupes de travail et je sais qu’ils seront d’excellents et fidèles représentants de l’Union. »

Afin de vous permettre de suivre les évolutions sur ce projet de « sessions en régions », voici quelques éléments :

Un groupe de travail entre l’Institut et les AR, a bien été constitué et a permis de mettre autour de la table, outre les représentants de l’Institut , deux présidents d’AR, respectivement le président de l’AQUI-IHEDN, Norbert Laurençon et le président de l’AR-Provence, le Général Michel Foudriat, mais aussi d’Aline Scouarnec, professeure d’université, auditrice régionale et membres du CA de l’IH, d’Anne Gallo, vice-présidente du Conseil régional de Bretagne, d’Alain Juillet*, ancien patron de la DGSE et spécialiste des questions de cybersécurité.

Une première session de travail s’est tenu début avril en visioconférence.

Nous avons, dès lors, pu constituer au niveau de l’Union, un groupe de travail actif qui s’est réuni en amont des réunions avec l’Institut, et mandater officiellement Norbert Laurençon, président de ce groupe, et interlocuteur sur le GT-SR avec Michel Foudriat.

La deuxième réunion s’est tenue le 29 avril dernier et le retour ce cette réunion a été très positif. Ci-dessous un extrait du compte-rendu :

  • Cela implique par ailleurs une coordination efficace entre l’IHEDN et les associations régionales. Un GT (présidé par M. Laurencon) sera ainsi créé et inclura des représentants du DO, des associations régionales et des OGZDS. L’objet de ce GT sera d’étudier les pistes de coopération entre l’IHEDN et les acteurs régionaux afin d’assurer une fluidité dans le déroulement et l’organisation des futures SR. Il s’agira par ailleurs de renforcer l’ancrage régional de l’IHEDN et de s’engager dans une construction commune de formation. 
  • Les participants ont également souligné qu’il était nécessaire de penser « l’après IHEDN », c’est-à-dire veiller à ce que les compétences acquises lors des formations soient effectivement valorisées dans le cadre du parcours post-IHEDN de l’auditeur et mises au profit de la nation. Outre la réserve de l’IHEDN, il serait pertinent de penser un système permettant d’assurer la valorisation et la continuité des compétences acquises, lesquelles répondraient au principe « d’utilité nationale ».

Enfin, nous avons eu la dernière réunion le 6 mai dernier avec le Général Destremau et son équipe. Je vous en adresse le relevé de décision ci-joint.

Depuis cette rencontre virtuelle, au niveau de l’UNION, il convient de faire des propositions concrètes rapidement et efficacement. Il a donc, été décidé que Norbert Laurençon constitue au niveau des AR un groupe de réflexion proactif, compte tenu des échéances contraintes.

Ce groupe est constitué de :

  • AR-01 – Norbert LAURENCON – Président du groupe
  • AR-06 – Gabriel BREIT  
  • AR-09 – Michel FOUDRIAT   
  • AR-14 – Jean BACOT   
  • AR-15 – Éric MAQUER   
  • AR-16 – Pascal ROZE    
  • Union – Jean-François MOREL 

En appui en tant que de besoin : Isabelle BEAUVAIS et Caroline GORSE-COMBALAT.

En espérant avoir répondu à vos attentes, je reste à votre disposition pour tout éclaircissement.

Bien amicalement.

Isabelle BEAUVAIS
Vice-présidente de l’Union pour les Associations régionales
Mobile : 06 07 95 43 14

  • NdR : Alain Juillet, Directeur du Renseignement de la DGSE entre 2002 et 2003, avant d’être nommé Haut responsable chargé de l’intelligence économique auprès du Premier ministre jusqu’à 2009.
    © https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Juillet