Le SNU en 2020

Les quatre responsables départementaux, correspondants de l’Union-IHEDN, pour le Service National Universel (SNU) sont les Vice-Présidents :

  • Dominique FAURE pour le 16
  • Paul MORIN  pour le 17
  • Jean-Louis LOBSTEIN pour le 79
  • Marc FIARD pour le 86

En Charente-Maritime, la cheffe de projet SNU 17 est Mme Marion ROBIN, Inspectrice Jeunesse et Sports, Cheffe du service Politiques Éducatives Jeunesse et Sports.

Les auditeurs de l’IHEDN en région peuvent être sollicités dans le cadre d’une des deux phases :

  • Lors de la phase 1 dite de cohésion (12 jours), la Journée Défense et Mémoire nationales (JDM) permet aux jeunes volontaires d’aller à la rencontre des armées.
    En juin 2020, la direction du service national et de la jeunesse a planifié et prévu de conduire de l’ordre de 200 JDM identiques pour tous les centres SNU.
    L’Union-IHEDN et la DSNJ souhaitent associer des auditeurs IHEDN locaux à l’animation du jeu de plateau collaboratif Décision Défense pour venir en appui des animateurs militaires lors de la JDM.
    À compter de cette année, la mobilisation notamment des auditeurs de I’lHEDN, susceptibles d’apporter leur contribution à la JDM, est recherchée sur tout le territoire en s’intégrant dans les équipes des centres du service national (CSN), qui pilotent la JDM au profit des centres SNU.
    À cet effet, les 33 CSN prendront contact, sous couvert des 5 établissements du service national (ESN), avec les associations régionales IHEDN pour définir ensemble les modalités pratiques de leur engagement.
  • La phase 2 dite mission d’intérêt général (12 jours ou 84 heures) est fondée sur des modalités de réalisation variées en cohérence avec la construction du projet personnel et professionnel des jeunes appelés.
    Les trinômes académiques ont toute légitimité à prendre part à ces missions d’intérêt général, car ils couvrent tout le territoire et conduisent des actions de terrain au plan départemental et régional.
    Les trinômes fixeront, par académie, le nombre et la nature des missions d’intérêt général d’enseignement de défense qui seront présentées au recteur d’académie et validées à l’échelon préfectoral.

En pièces jointes, les deux lettres officielles « fondatrices »  relatives au SNU, dont l’Union-IHEDN est signataire avec les deux ministères concernés :

  • l’une bipartite avec MINARM/DSNJ sur la phase 1 du SNU (phase de cohésion) ;
  • l’autre tripartite et interministérielle sur la phase 2 du SNU (phase de missions d’intérêt général) avec MINARM/DPMA et MINEDU/DGESCO.

Prix Louis Quinio

Louis Quinio, ex-Président de l’Union-IHEDN et cofondateur des Trinômes académiques avec Pierre Garrigue, Inspecteur général d’histoire-géographie, en 1987, a dit :
« L’esprit de défense n’est nullement une grâce d’état, mais œuvre d’éducation ».
En hommage à ces grands hommes et pour promouvoir des actions de qualité, plusieurs prix sont attribués chaque année par l’Union-IHEDN dans le cadre des trinômes académiques.

En 2019, les lauréats sont :
a)   1er prix attribué à l’AR 10 (Franche-Comté)
b)   2ème prix attribué à l’AR 18 (Poitou-Charentes)
c)   3ème prix attribué à la Nouvelle-Calédonie
d)  1er prix du Jury : Nice-Côte d’Azur
e)  2ème prix du jury : Créteil
f)   3ème prix du jury : Grenoble

Mario Faure en Polynésie

Le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a reçu, mercredi après-midi, le président de l’Union des Associations d’Auditeurs de l’IHEDN, Mario Faure, à l’issue de son séjour en Polynésie française à l’invitation de l’association régionale des auditeurs polynésiens de l’IHEDN (AR 28) et des acteurs du Polynôme académique. Le Président était accompagné de la ministre Tea Frogier.

L’Union des associations d’auditeurs de l’IHEDN mène de nombreuses actions pour resserrer le lien entre la jeunesse et l’esprit de défense et a contribué à la création de 15 classes de défense en Polynésie française, sous l’égide du Polynôme académique qui regroupe l’AR 28, le ministère de l’Education et les formes armées de Polynésie française, auquel s’est récemment ajouté le ministère de l’Agriculture. Proportionnellement, la Polynésie française est le territoire qui accueille le plus de classes de défense au niveau national.

L’union IHEDN est également très impliquée dans l’expérimentation du Service National Universel (SNU) à destination des jeunes de plus de 16 ans, qui a débuté dans 13 départements et qui doit être étendue à 100 départements en 2020, avec l’objectif de former à l’esprit de défense et au lien jeunesse/Nation 400 000 jeunes d’ici 4 ans et 800 000 d’ici 6 ans.

Le Président Fritch s’est félicité du dynamisme de l’association des auditeurs locaux de l’IHEDN et a assuré le président Faure de son entier soutien à ses activités et à l’organisation en 2020 d’une nouvelle session régionale dédiée à la Polynésie française, après le succès de celles déjà organisées en 2005 et 2012.

L’Union-IHEDN et les Trinômes Académiques

L’Union-IHEDN, est le partenaire officiel des Trinômes Académiques par la signature du protocole « Défense – Education nationale – Agriculture ».

Elle présente les projets à la D.P.M.A et assure le suivi des dossiers pour l’obtention des subventions.

L’Union intervient également sur fonds propres au soutien d’actions innovantes des associations.

Cette implication de l’Union en direction des jeunes de l’Education nationale et de l’enseignement supérieur s’avère encourageante dans la diffusion de l’engagement citoyen et l’éveil à l’esprit de Défense.

La participation des associations accompagnant concrètement cette politique de cohésion sociale ajoute une référence territoriale de grande visibilité.

Le prix Louis Quinio récompense la mise en valeur d’un projet significatif des trinômes académiques.

Toujours en direction de la jeunesse, l’Union soutient le Service National Universel.

© site Union-IHEDN